Prochains évènements

    AOUT
    2

    /index.php/component/allevents/display/event/default/99-soupe-au-pistou?Itemid=157Soupe au Pistou (ACSVLF)

    /index.php/component/allevents/display/event/default/99-soupe-au-pistou?Itemid=157En savoir plus...
    AOUT
    10

    /index.php/component/allevents/display/event/default/100-paella-de-lassociation-de-peche?Itemid=157Paëlla (Association de Pêche).

    /index.php/component/allevents/display/event/default/100-paella-de-lassociation-de-peche?Itemid=157En savoir plus...

Patrimoine

Armoiries

La commune créée en 1790 n'a pas eu d'armoiries anciennes. En 1978, M. Pierre-Jean Ciaudo dans son ouvrage "Armoiries et institutions des communes des Alpes-Maritimes du comté de Nice et la principauté de Monaco" signale un blason moderne composé par M. Ch.-A. Fighiera et adopté par la commune à l'heure actuelle :


"D'argent chaussé de sinople, le premier chargé d'un chêne rouvre au second, englanté d'or", avec pour devise "Semper robur" (toujours solide).

L'origine du nom Valderoure est Provençale. Elle signifie "la vallée des chênes". La commune a une superficie de 2 534 hectares et compte une population, au dernier recensement de ce début d'année 2012, de 414 habitants.

Histoire

Erigée en commune le 3 Mars 1790, Valderoure n'est jusque là qu'un hameau de Séranon. Les deux paroisses sont cependant distinctes dès le XVIIème siècle. Au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem possèdent le domaine de Pugnefort, qui comprend le moulin de Malamaire et trois cent hectares de terres. A la Révolution, le presbytère de Valderoure abrite l'hôtel de ville. Le premier maire élu en 1790, Jean-Antoine David, s'occupe tout d'abord de la vente des biens des établissements religieux, dont le domaine de Pugnefort. La commune se heurte à des difficultés financières, car les derniers seigneurs, la famille Villeneuve, sont partis sans rembourser leurs dettes qui s'élèvent à 45 000 livres. Un arrangement est finalement trouvé.

Patrimoine naturel

La commune de Valderoure s'étend le long de la verdoyante plaine de La Lane. Adossé à une falaise rocheuse, Valderoure aligne ses vieilles maisons sur une petite hauteur, au dessus d'une vaste prairie.

Patrimoine culturel

Chapelle Sainte-Léonce (Moyen Âge, calcaire, hameau de Valentin)

Largement remaniée au cours des siècles, cette chapelle dépend au Moyen Âge du prieuré de Lérins. De ses origines médiévales, seule subsiste une fenêtre de l'abside. De plan rectangulaire avec une abside semi-circulaire, elle est dotée d'un toit pratiquement plat sans clocher. Elle est inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1947.

Sarcophage (époque romaine, calcaire, Chapelle Sainte-Léonce, hameau de Valentin)

Ce sarcophage fait partie d'une série d'éléments romains trouvés sur le territoire de la commune, parmi lesquels des pierres réemployées dans l'angle sud-ouest de la chapelle.

Ancienne maison-forte (XVIIIème siècle, calcaire, hameau de Malamaire)

Le principal objectif d'une maison forte est, au Moyen Âge, de défendre et de protéger ses occupants et leurs biens. Cet édifice est réaménagé et agrandi au cours des siècles et de nouvelles fenêtres sont percées. D'anciennes fenêtres en ogive ont été bouchées. Cette maison est occupée par les seigneurs de Séranon lorsqu'ils abandonnent l'ancien château, pour trouver plus de confort.

Malamaire

Eglise de l'Assomption et de Saint-Roch (vers 1608, pierre enduite, village de Valderoure)

La double titulaire de cette église met en avant Saint-Roch, dont la fête est célébrée le 16 Août. Cette église est construite sur l'emplacement de l'ancien prieuré de Saint-Roch. 

Chapelle Saint-Pierre (1662, calcaire, village de La Ferrière)

Édifice construit en 1662 en remplacement de l'ancienne église Saint-Pierre citée en 1280 et détruite en 1391 par Raymond de Turenne.

Chapelle Saint-Jean-Baptiste (1734, pierre enduite, hameau de Malamaire)

Appelée également chapelle San Jan Lou Burlou, cet édifice est doté d'une voûte en plein cintre.

Oratoire Saint-Roch (1870, calcaire, tailleur de pierre : Etienne Rebuffel)

On peut lire sur l'oratoire Saint-Roch : « Oratoire en l'honneur des mobiles et des mobilisés de l'année 1870 ». 

L'oratoire


Pratique


29 Rue de la Mairie
06750 Valderoure

04 93 60 47 71
04 93 60 90 09

Lundi,  Mardi, Jeudi et Vendredi  :
de 10h à 13h et de 14h à 16h (fermé le mercredi)

Nous contacter par email (cliquez ici)


Site réalisé par Mai'lie - Mentions légales
Copyright (C) 2012-2014